Search

J’ai visité la bibliothèque de Poudlard...

Updated: Jun 25, 2019

Bon... On dit en tout cas que Peter Jackson, pour la créer, se serait inspiré de celle du Trinity College de Dublin, que j’ai visité hier, avec un charmant étudiant qui, tout juste diplômé en philosophie et en français, semblait (de ce fait) quelque peu douter de son avenir professionnel, sinon de sa prédestination. Il avait en tout cas bien appris ses «lines», y compris celle au sujet du fait que si les pourboires n’étaient pas traditionnels en Irlande, ils n’y étaient jamais refusés non plus. Mais je m’éloigne de mon propos — encore que la plus grande partie des siens ait consisté en anecdotes généralement amusantes, à défaut d’être toujours d’une grande profondeur, à commencer par l’information au sujet de la résidence des profs — une bonne cinquantaine d’appartements, si j’ai bien compris — qui ne compte que DEUX douches, auxquelles les pauvres profs (et leur famille) n’ont en outre accès qu’en passant par l’extérieur de l’immeuble — ce qui semble parfois donner lieu à des scènes quelque peu cocasses. Et, pendant ce temps, les étudiants, eux, ont la douche dans leur appart flambant neuf...

Mais, oui, oui... la bibliothèque, donc...

Ici encore, je regrette de la pauvreté de mes capacités techniques: une photo eût été du meilleur intérêt! Heureusement, on en trouve des centaines dans Google, en tapant Trinity College Library. Cet endroit est proprement magique, et moi qui n’ai jamais tellement aimé passer du temps au sein de ces temples du savoir, eh bien, je sens que j’aurais eu grand plaisir à y flâner sans autre forme de but que le plaisir d’être là...

Trinity College a été fondé au 16e siècle par la reine Elizabeth — la première, cela va sans dire — la 2e est vieille, mais enfin... — qui voulait donner une petite sœur irlandaise à Oxford et à Cambridge, pour la pôvre aristocratie britannique obligée de fréquenter cette île pleine d’Irlandais ignares, crasseux, feignants, alcoolo et catholiques. Ceux-ci ont toutefois le droit d’y étudier depuis quelques années. Le progrès.

La bibliothèque de Trinity conserve aussi le précieux — et célèbre — livre de Kells, un évangéliaire médiéval somtueusement enluminé, dont Google possède, itou, d’innombrables photos, pour les ceusses que la chose pourrait intéresser.

Au fond, Google et Mentana Jones, ensemble, on fait une fichue bonne job de blog...


7 views1 comment
  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon