C’est vrai, Seigneur, que vos saints ont tout pris,

Mais il me reste mes péchés!

 

(...)

 

Si vous aviez besoin par hasard d’un paresseux et d’un imbécile,

S’il vous fallait un orgueilleux et un lâche,

S’il vous fallait un ingrat et un impur (...)

Quand vous en manqueriez partout,

Il vous restera toujours moi!

 

Corona benignitatis anni Dei

Paul Claudel

  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon