La garde-robe

Anne Rieter

Aujourd'hui, j'ai pris mon courage à quatre mains, j'ai ouvert la garde-robe de Jacques et j'ai tout vidé, trié, plié. Il y a un an ou deux, j'avais commencé par les chemises, demandé aux enfants ce qu'ils voulaient, proposé le reste à P*** le voisin de Vincent, très démuni. Angoissé, il a craint que si on m'avait vue avec les chemises, les voisins diraient que je lui faisais la charité. Si c'était le cas, je lui ai proposé de rétorquer, qu'au contraire, il m'avait acheté des chemises pour m'aider à payer mes droits de succession. Il a éclaté de rire et pris ce qui lui plaisait.

  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon