Salade paysanne auvergnate

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ah, voici quelque chose! Une véritable salade-repas, en fait, costaude et chaleureuse, l’idéal aussi bien pour les soirs froids de l’hiver que pour les bonnes faims estivales... Il suffit de réunir, dans un saladier, sur un fond de salade de votre choix (frisée, Boston, mesclun — y compris les géniales lola rossa que l’on trouve, l’été, à quelques étals bénis du marché Jean-Talon), les ingrédients suivants:

•    un œuf dur (ou deux...) par personne, coupé en deux

•    du fromage — en petits cubes ou râpé, au goût. Du cantal d’Auvergne est bien sûr idéal, mais le gruyère, l’emmenthal ou le cheddar un peu vieux feront tout aussi bien l’affaire

•    Des tranches minces de bon saucisson sec

•    quelques pommes de terre encore tièdes, en petits dés

•    quelques tranches de jambon cru (genre prosciutto ou jambon de Parme) effeuillées

•    si vous en trouvez, de minces tranches de magret de canard fumé. Ça, c’est proprement divin dans la salade...

•    de même, si vous en trouvez — ou si vous avez eu la bonne idée d’en faire vous-même et d’en conserver au frigo —, quelques gésiers confits et passés quelques minutes au gril de votre four pour les réchauffer

•    il n’y a sûrement pas de mal à ajouter quelques fines rondelles d’oignon, si vous aimez, en particulier les divins et irrésistibles cippolini — que l’on trouve aussi, l’été, chez Jacques et Diane, au MJT...

Il ne reste qu’à arrosez le tout d’une bonne vinaigrette maison et à servir avec du pain croûté — et, pourquoi pas, une bonne bouteille de rouge... Vous m’en donnerez des nouvelles!

  • Black Facebook Icon
  • Black LinkedIn Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon